France-TV : un petit effort de réorganisation ne nuira pas à la qualité des programmes

Interrogé par Public Sénat en marge des Questions d’Actualité au Gouvernement du 26 octobre 2017, au lendemain de l’audition de la ministre Françoise Nyssen par la commission de la Culture du Sénat, André Gattolin a apporté son soutien à la légère baisse des crédits affectés à France Télévisions, décidée par le gouvernement dans le PLF 2018.

Relativisant cette baisse qui « représente moins d’1% d’un budget de 2,9 milliards », il a considéré qu’elle ne serait pas de nature à nuire à la création. « France Télévisions a vu au cours de ces 15 dernières années ses crédits s’envoler alors que dans les autres secteurs de l’audiovisuel public en Europe, ils étaient en stagnation ou en régression », a-t-il également relevé.

Dénonçant un « rapport de force » exercé « étonnamment et publiquement » par la présidente de la société publique contre ce projet de loi de finances, André Gattolin s’est félicité du maintien de l’entrée en vigueur de sa loi supprimant la pub dans les programmes jeunesse de la télévision publique au 1er janvier 2018, alors que des députés avaient discrètement tenté de la décaler d’un an.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *